converger


converger

converger [ kɔ̃vɛrʒe ] v. intr. <conjug. : 3>
• 1720; bas lat. convergere, de vergere « incliner vers »
1Se diriger (vers un point commun). se concentrer, concourir; confluer. Les lignes parallèles, vues en perspective, convergent à l'infini, au point de fuite. Plusieurs routes convergeaient vers le village. aboutir, se rencontrer. « Et tous font converger leurs piques sur Roland » (Hugo).
Par ext. Des regards convergeant sur un même objet.
2(abstrait; XIXe) Tendre au même résultat; aller en se rapprochant. Leurs théories convergent. Efforts qui convergent vers un même résultat.
⊗ CONTR. Diverger.

converger verbe intransitif (bas latin convergere) En parlant de plusieurs personnes ou choses venant d'endroits différents, se diriger vers un même point, y aboutir : Les voies ferrées convergent vers Paris. Les regards convergeaient sur lui. En parlant de plusieurs actions, tendre vers un but identique : Des études qui convergent. En parlant d'idées, d'opinions, etc., se rapprocher, comporter des analogies : Leurs propositions convergent en plusieurs points. En parlant d'une série, d'une suite, être convergentes. Pour des rayons lumineux ou des rayonnements, se propager en direction d'un même point. ● converger (difficultés) verbe intransitif (bas latin convergere) Orthographe Distinguer le participe et l'adjectif. 1. Convergeant part. présent. Finale en -eant ; reste invariable : leurs vues convergeant, ils ont signé l'accord. 2. Convergent, e adj. Finale en -ent ; s'accorde en genre et en nombre : une lentille convergente ; des verres convergents. Conjugaison Le g devient -ge- devant a et o : je converge, nous convergeons ; il convergea. ● converger (homonymes) verbe intransitif (bas latin convergere) convergent convergent adjectif

converger
v. intr.
d1./d Se diriger vers un même lieu. Faire converger des troupes sur une ville. Converger vers le stade.
|| PHYS, GEOM Tendre vers un seul et même point.
|| MATH Tendre vers une valeur donnée, sans jamais l'atteindre.
d2./d Fig. Avoir le même but, la même tendance. Faire converger ses efforts.

⇒CONVERGER, verbe intrans.
A.— Domaine sc.
1. GÉOM. [En parlant de lignes] Tendre vers un point commun. La perspective, réseau idéal de lignes convergeant vers un point de fuite supposé (HUYGHE, Dialogue avec visible, 1955, p. 136).
2. MATH. et STAT. [En parlant d'une série de nombres ou d'une grandeur aléatoire] Tendre vers une limite finie sans jamais l'atteindre. Une aléatoire converge vers zéro (Hist. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 83).
3. PHYS. [En parlant de rayons lumineux] Se concentrer en un même point :
1. ... c'est par une action proprement musculaire, et avec un effort très perceptible, sans doute, dans l'origine, que l'œil se fixe, se dirige, s'ouvre plus ou moins, raccourcit ou allonge son diamètre pour faire converger les rayons.
MAINE DE BIRAN, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser, 1803, p. 24.
B.— Courant
1. Converger vers. Se diriger vers un point commun. Ces rues nombreuses qui convergent en tous sens vers la butte Montmartre (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, 1859, p. 56).
2. Au fig.
a) Aboutir, se rassembler en un point commun; aboutir au même résultat. Celle-ci [la Révolution] servira de foyer commun où viendront converger tous les traits épars de la morale, de l'histoire et de la religion (CHATEAUBR., Essai Révol., 1797, p. 20). Les travaux de divers auteurs (...) convergent remarquablement à ce propos (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 159).
b) Tendre vers un but commun. Converger à/vers un même but. Faire triompher la cause alliée, en faisant concorder et converger les efforts des armées de nationalités différentes (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 9) :
2. Comme il arrive aux méridiens à l'approche du pôle, science, philosophie et religion convergent nécessairement au voisinage du tout. Elles convergent, je dis bien; mais sans se confondre, et sans cesser, jusqu'au bout, d'attaquer le réel sous des angles et à des plans différents.
TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 22.
Rem. 1. Le part. prés. convergeant, ante est parfois employé comme adj. Voyez ce crâne petit, (...) les rares cheveux pâles, ce regard convergeant [ = qui louche] (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 138). 2. On rencontre converger en emploi factitif-trans. : Les contraires convergent leurs effets (MOUNIER, op. cit., p. 592).
Prononc. et Orth. :[], (je) converge []. G est suivi de e devant a et o : nous convergeons, je convergeais pour garder le son []. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. 1720 phys. (NEWTON, Traité d'optique, trad. par P. Coste, Amsterdam, t. 1, p. 11 ds DG); 2. 1803 fig. (MAINE DE BIRAN, op. cit., p. 5). Empr. au b. lat. convergere « se réunir de plusieurs points ». Fréq. abs. littér. :244. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 217, b) 277; XXe s. : a) 338, b) 492.

converger [kɔ̃vɛʀʒe] v. intr. [CONJUG. bouger.]
ÉTYM. 1720; bas lat. convergere, de con- (cum), et vergere « incliner vers ».
1 Se diriger (vers un point commun). Concentrer (se), concourir. || Les rayons lumineux traversant une lentille convergent vers le foyer. Convergence. || Faire converger les feux d'une batterie. Diriger. || Chemins qui convergent vers la ville. Aboutir. || Point où convergent plusieurs routes. Rencontrer (se). || Lignes de chemin de fer convergeant vers Paris. Convergent.
1 (…) tous font converger leurs piques sur Roland.
Hugo, la Légende des siècles, Le petit roi de Galice, XV, VIII.
Par ext. || Regards qui convergent sur un objet, sur qqn.
2 Jacques se tut, aussitôt les regards convergèrent sur le Pilote.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 135.
2 (1803). Abstrait. Tendre au même résultat; aller en se rapprochant. || Leurs théories convergent. || Efforts qui convergent vers un même résultat.
3 L'univers venait tout à coup de s'élargir. Elle était le point lumineux où l'ensemble des choses convergeait (…)
Flaubert, l'Éducation sentimentale, I, I, p. 41.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
CONTR. Diffuser, diverger, éparpiller (s'), répartir (se).
HOM. (Du p. prés.) Convergent.

Encyclopédie Universelle. 2012.